Accueil du site
ACCUEIL / L'ARCHITECTURE
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyer à un ami

L'ARCHITECTURE

Ce site archéologique complexe est caractérisé par quatre phases distinctes

L'Antiquité et le haut Moyen Âge forment la première, où les phénomènes majeurs sont sans conteste les traditions funéraires et la christianisation du lieu.

Une grande église carolingienne (IXe siècle) unifie les dispositifs morcelés antérieurs, témoignant sans doute du déclin des cultes funéraires au profit des offices eucharistiques.

La période monastique, à partir du XIe siècle, qui définit la troisième, depuis l'essaimage des bénédictins de Saint-Chaffre à la disparition du prieuré en 1790.  

On peut enfin considérer, du fait de la précocité de la prise de conscience de l'intérêt du lieu (Champollion-Figeac, Mérimée) et des restaurations de la crypte au XIXe siècle que la période contemporaine, caractérisée par l'amenuisement progressif du culte paroissial au profit d'un usage culturel, est une phase architecturale en soi, avec des modifications profondes des structures bâties pour répondre aux nouveaux besoins exprimés.

Les trois dernières périodes ne se comprennent, tant dans leur existence même que dans leur forme, que par référence à la première :
c'est la basilique funéraire primitive qui a donné son implantation à l'église, et l'espace cimétérial primitif qui dessine les contours des bâtiments conventuels ; c'est la qualité artistique de la même basilique qui a inspiré les transformations de la période contemporaine.

Restitution des principales phases architecturales

  • Les mausolées
    Les mausolées
  • La première église
    La première église
  • L'église carolingienne
    L'église carolingienne
  • L'église romane
    L'église romane